Contrôler l'API WordPress Heartbeat

L'API WordPress Heartbeat fournit une connexion permmettant le transfert et la synchronisation de données en temps réel entre le serveur et le navigateur. Voici des exemples d'utilisation de l'API Heartbeat :

  • Enregistrement automatique et révisions dans l'éditeur de publication
  • Notifications sur le panel d'administration de WordPress
  • Informations de verrouillage d'article lorsqu'un autre éditeur travaille sur une publication
  • Données en temps réel affichées sur le tableau de bord par des plugins (e-commerce)

L'API exécute un ensemble de tâches à intervalle définis - ou "tick" - toutes les 15 à 60 secondes, et utilise le fichier admin-ajax.php sur le backend (tableau de bord), l'éditeur de publication ou le front-end pour effectuer cette activité.

Bien que cela soit utile, de nombreuses requêtes admin-ajax.php sur certains serveurs peuvent provoquer une surcharge ou une utilisation intensive du processeur, selon le fournisseur et le type d'hébergement, elles peuvent entraîner des problèmes de performances, voire des suspensions de compte.

Attention ! Des plugins tiers peuvent aussi utiliser les requêtes sur le fichier admin-ajax.php. Nous vous recommandons de suivre ces instructions pour étudier leur impact sur les performances de votre site.

Pour éviter de tels problèmes, WP Rocket offre un moyen de contrôler cette activité dans ses réglages :

En activant d'abord l'option Contrôler Heartbeat, vous pouvez choisir de Réduire l'activité, de Désactiver ou de Ne pas limiter l'API Heartbeat. 
Lorsque vous choisissez de Réduire l'activité, les intervalles passent d'un tick par minute à un tick toutes les 2 minutes. 

Notez que la désactivation complète de l'API Heartbeat pourrait affecter les fonctionnalités des plug-ins et des thèmes qui en dépendent.